lundi 16 mars 2009

Angleterre/France 2009: french flop!

Nous sommes au lendemain de la pire défaite dont je puisse me souvenir, dont le traumatisme n'est pas près de s'effacer. Le contexte d'abord et les espoirs suscités par le superbe match contre le pays de Galles qu'il ne faudrait pas oublier malgré tout,mais aussi l'adversaire le plus qualifié pour blesser notre fierté et enfin la manière , l'abdication de cette équipe lors de cette première mi-temps ont créé un des pires cauchemars rugbystiques que l'on puisse imaginer.
Au moment où les couteaux sortent dessous les manteaux , je trouve juste d'étudier les causes et les conséquences possibles de cette triste journée.


Analyser les causes de cette défaite est forcément périlleux tant la raison a vacillé face à un tel spectacle. Pourtant, il me semble possible de tirer quelques conclusions pertinentes.
Avant tout, c'est une belle victoire tactique de la part du staff anglais qui a su décrypter les points fort de la France contre les gallois. Les renversements systématiques qui ont pris la défense française à revers dès la première action pour le premier essai était le résultat de cette analyse. c'est donc une défaite de Lièvremont par son choix tactique. Ceci explique en partie pourquoi il a annoncé très vite qu'il reconduisait le groupe tel quel pour "assumer ensemble" , l'homme n'étant pas du genre à se défausser.
Ensuite c'est une défaite des joueurs , collectivement d'abord. Les commentaires se déchaînent d'ors et déjà sur les personnalités polémiques comme Chabal ( que certains crucifie déjà) ou Bastareaud, mais c'est bien collectivement que cette équipe a failli. Face à une entame de match catastrophique , c'est une équipe qui peut réagir et hier, il n'y a eu que des réactions individuelles vouées à l'échec, et il est clair que cette équipe n'avait pas la confiance en elle-même suffisante pour se durcir , se camper sur un jeu simple et attendre que l'orage passe. Les essais se sont enchaînés sur le scénario que l'on sait.
Face à une équipe anglaise au bord du gouffre, dos au mur , forcément prête à mourir au combat, le XV de France a montré une fois de plus qu'il est incapable de gérer mentalement ses succès.
J'ajouterai une prestation attendue de mr Dickinson, dans l'arbitraire et l'incohérence qui n'a affecté que l'équipe qui doutait, et voici réunis les ingrédients de cette déculottée historique.

Le match contre l'Italie s'annonce difficile, et nous avons tout à y perdre, .... et rien à y gagner. Une victoire contre cette équipe ne guérira pas la blessure alors qu'une défaite plongerait le rugby français dans le marasme et l'inconnu. Je crois qu'il n'y avait pas mieux à faire que de reconduire le groupe. En effet, l'aspect tactique de cette défaite empêche Marc Liévremeont d'attribuer bons et mauvais points. Il est grandement responsable et le sait! Ensuite, c'est entre eux que les joueurs doivent passer cette semaine, pour se dire les choses en face. Détruire ce groupe au moment ou il est atteint serait lui enlever toute chances de bonifier cette blessure. La coupe du monde est encore assez loin , et qui sait si ce revers ne sera pas le socle de nos futurs succès. Changer l'équipe enlèverait tout intérêt sportif à ce dernier match. D'autant que l'équipe va disparaître de toute façon jusqu'en octobre, puisque nos dirigeants n'ont pas su régler le problème de cette scandaleuse tournée en Nouvelle-zélande et en Australie sans les meilleurs joueurs français. Je crois même que la responsabilité de ce genre de défaites incombe grandement à nos dirigeants qui n'apportent pas de réponses au problèmes recensés tels que le surmenage de ces internationaux, le peu d'arbitres professionnels, ou les tournées "gigot-haricot" dans l'hémisphère sud.

1 commentaire:

Roger Biwandu a dit…

Le problème c'est que Lièvremont est passé pour un génie après le match contre le Pays De Galles, mais à une action, le fond de touche en fin de match lancé pour les Gallois, si il y a essai c'est victoire pour les rouges...
Cette victoire a masqué les lacunes évidentes et latentes du XV de France, criardes contre les Anglais.

La France a toujours été incapable d'enchaîner deux grosses performance à la suite, ça s'est encore vérifié, et de façon brutale en plus !!!

Je n'aimerais pas voir Galthié ou St André à la tête de l'équipe de France, mais Lièvremont l'entraîneur ne m'inspire pas la sérénité, il n'y a qu'à voir ses choix, consternants !!!

Vraiment je ne parie pas sur sa présence pour la prochaine coupe du monde chez mes Dieux NZ, à voir...

Bernard Laporte, que j'apprécie en tant qu'homme, a il paraît appauvri le jeu de l'équipe de France, mais au moins celle-ci savait se retrouver sur une défense de fer et un fond de jeu, simple certes mais efficace, son équipe broierait l'actuelle !!! :-)